Exclusif. Le général-major M’henna Djebbar accompagné de toute une délégation des services algériens séjourne discrètement à Paris 

Le patron de la direction de la Documentation et de la Sécurité Extérieure (DDSE), le renseignement extérieur algérien, le général-major M’henna Djebbar séjourne en ce moment discrètement à Paris pour accomplir une importante mission de travail en concertation avec les autorités françaises, a-t-on appris de plusieurs sources bien informées. M’henna Djebbar s’est déplacé également à Paris accompagné par toute une délégation d’officiers de la DDSE pour organiser plusieurs réunions de travail avec ses homologues français.
Selon nos sources, M’henna Djebbar a eu déjà des entretiens avec Bernard Emié, le patron de la DGSE, le célèbre service de renseignement de la France, avec lequel il a échangé sur plusieurs dossiers sensibles concernant notamment la sécurité au Sahel, la menace terroriste en Libye ainsi que la délicate question des activistes politiques opposant au régime algérien et établis essentiellement sur le territoire français.
Depuis l’aboutissement du rapprochement entre Paris et Alger à un véritable processus de réconciliation entre les deux pays depuis la visite réussie d’Emmanuel Macron à Alger et Oran à la fin du mois d’août 2022, la coopération sécuritaire entre les deux pays a été relancée et renforcée d’une semaine à une autre.
Il est à souligner enfin que M’henna Djebbar est considéré comme l’interlocuteur privilégié de Paris au sein du pouvoir algérien. Il est le général algérien qui dispose de relais les mieux introduits au sein des autorités françaises. Très apprécié par ses homologues français, M’henna Djebbar se trouve en terrain conquis à Paris. Il a, d’ailleurs, joué un rôle incontournable dans la réussite de ce processus de rapprochement entre Paris et Alger en négociant des solutions permettant de surmonter les malentendus qui alimentaient de nombreuses tensions politiques entre les deux pays. Aujourd’hui, une nouvelle page s’écrit dans le chapitre du renseignement et les réunions organisées à Paris devront aboutir d’ici le mois de décembre prochain à de nombreuses actions communes entre les services secrets des deux pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.