Exclusif. L’étrange mésaventure de l’émissaire dépêché par le président Tebboune auprès de l’Elysée

C’est une étrange affaire qui ne cesse de défrayer la chronique dans les salons secrets du pouvoir algérien. Au lendemain du 22 février dernier, un émissaire a été dépêché secrètement par la Présidence algérienne pour se rendre à Paris afin de remettre en main propre un message au locataire de l’Elysée, Emmanuel Macron. Néanmoins, cette mission censée être secrète a failli être compromise à cause d’un quiproquo totalement inédit.

En effet, l’émissaire du Palais d’El-Mouradia a tenté en toute urgence de monter à bord d’un vol de la compagnie français Air France pour se rendre rapidement à Paris. Cependant, il n’était pas titulaire d’un billet d’avion et les agents d’Air France lui ont refusé catégoriquement le privilège de monter gratuitement à bord du vol à destination de Paris. Ce refus obstiné des représentants de la compagnie française a nécessité l’intervention des autorités de l’aéroport international d’Alger. Des hauts responsables ont ensuite été alertés pour essayer de solutionner cette situation entièrement extravagante.

Comment un émissaire de la Présidence algérienne peut-il se déplacer à l’étranger alors qu’il n’a même pas été « pourvu » d’un simple billet d’avion comme tous les autres voyageurs ordinaires ? Cette interrogation a hanté tous les esprits des témoins oculaires de cette situation surréaliste. Pour débloquer cette situation, il aura fallu que la Présidence intervienne auprès de la représentation d’Air France afin de permettre à son émissaire de rallier Paris pour remettre le précieux message secret à Macron. Un message qui aurait pu ne jamais être délivré à cause de l’absence d’un simple… billet d’avion !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.