Exclusif. Mouvement important au sein des bureaux du renseignement algérien à l’étranger

Un important mouvement est prévu dans les bureaux du renseignement algérien à l’étranger au niveau des diverses ambassades algériennes notamment les représentations diplomatiques dans les principaux pays européens, a-t-on appris de plusieurs sources concordantes. Ce mouvement touchera pratiquement les bureaux de sécurité de tous les consulats algériens en France notamment au niveau de la capitale française Paris. Ces bureaux du renseignement sont dirigés par les agents du renseignement extérieur, à savoir les services de la documentation et de la sécurité extérieure (DDSE).

Or, ce corps de sécurité suscite une énorme controverse à cause de ses rapports très médiocres et trompeurs qui ont porté un énorme préjudice à l’intégrité morale du régime algérien en induisant en erreur les décideurs algériens dans plusieurs dossiers stratégiques comme la situation en Libye ou les activités opaques de la mouvance islamiste algérienne en Europe. De nombreux colonels et commandants dans les consulats de Paris, Bobigny, Créteil, Lille, Lyon et Marseille sont pointés du doigt. Ces officiers du renseignement extérieur algérien ont totalement failli dans leur travail faisant preuve d’un amateurisme sans précédent. En poste depuis 4 ans, les colonels et commandants des consulats algériens en charge du dossier du renseignement extérieur se sont illustrés par des notes confidentielles comportant de nombreuses fausses informations provoquant ainsi des erreurs d’appréciation stratégiques à Alger.

A titre d’exemple, la Présidence algérienne a découvert au cours à la suite de plusieurs recoupements faits par l’autre direction des services secrets algériens, le renseignement intérieur à savoir la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), que de nombreux rapports ont été totalement bidonnés en inventant des informations farfelues sans aucun fondement. Le président algérien Tebboune n’a pas caché sa déception et a demandé un turn-over en urgence au niveau des bureaux de sécurité en France et dans d’autres pays d’Europe. Des enquêtes seront également ouvertes et lancées pour déterminer l’implication de plusieurs officiers de la DDSE dans des « complots » et des « affaires de trahison », certifient enfin nos sources.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.