Exclusif. Pourquoi l’Algérie craint une victoire surprise de l’extrême droite lors des présidentielles françaises

Les autorités algériennes craignent une percée remarquable et encore plus alarmante que prévue de l’extrême droite française lors du prochain scrutin présidentiel en France prévu dimanche 10 avril prochain. Des télégrammes diplomatiques provenant de l’ambassade d’Algérie à Paris soulignent que le score de Marine Le Pen devrait être encore plus élevé que ce qui est annoncé par les sondages rendus publics par les médias français. Les sources diplomatiques algériennes s’attendent à un raz-de-marée de l’extrême droite française dès le premier tour et pensent que le président Emmanuel Macron pourrait être en grosse difficulté, voire perdre même l’élection au deuxième tour en raison du poids encore important des électeurs hésitants et indécis.

Or, ces électeurs, d’après les prévisions et analyses des diplomates algériens en poste en France pourront pencher en faveur de Marine Le Pen au deuxième tour permettant ainsi une victoire finale de l’extrême droite française. En plus, d’après ces analyses communiquées par la diplomatie algérienne au Palais présidentiel d’El-Mouradia, l’électorat de l’extrême droite sera encore plus puissant au deuxième tour car il y a de fortes chances que les votants pour Eric Zemmour et Valérie Pécresse vont bénéficier à Marine Le Pen au deuxième tour.

Un tel scénario est jugé cauchemardesque à Alger et il produira un impact chaotique sur les relations franco-algériennes car le futur locataire de l’Elysée n’hésitera pas dés les premiers jours à lancer des salves d’attaques contre les intérêts algériens. Les autorités algériennes appréhendent énormément les enjeux de ces élections présidentielles françaises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.