Gaïd Salah se cache encore derrière les manoeuvres militaires pour fuir la contestation

Le général de corps d’Armée, Gaïd Salah, chef d’Etat-major et président effectif (par la force et la force des choses) de l’Algérie, s’offre toujours des virées chez l’ANP pour fuir les contestations.
Ce lundi 27 mai, le lendemain de l’annonce de deux uniques candidatures à la présidentielle algérienne (deux rigolos, selon la rue algérienne!), le puissant patron de l’armée n’a rien trouvé de mieux que d’aller faire un tour du côté de Tamanrasset dans le désert du pays.
Comme annoncé officiellement par l’ANP, Gaïd Salah y sera pour une visite de «travail et d’inspection à la 6ème région militaire».
Il y sera question d’un «exercice de démonstration avec munitions réelles» ainsi que de réunions avec les hauts gradés de cette zone militaire.
Espérons seulement que ledit «exercice de démonstration avec munitions réelles» n’est pas une manière de préparer l’armée à aller contrer les manifestations.
Il y a quelques semaines, Maghreb Intelligence avait révélé que Gaïd Salah avait tout préparé pour une éventuelle intervention des chars contre les manifestants à Alger.
D’après des sources sur place, un tel scénario serait toujours sur les petits papiers du puissant général.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.