Grosse déprime pour Mohamed Boussaïd


Le ministre de l’Economie et des finances affilié au RNI (Rassemblement national des indépendants) n’en finit pas de manger son pain noir. Coupable d’une sortie à la fois hasardeuse et maladroite au parlement à l’encontre des citoyens ayant appelé au boycott de certains produits de consommation, Mohamed Boussaïd aurait été vertement tancé. On reprocherait notamment au ministre des Finances d’avoir pris fait et cause pour des marques commerciales contre des citoyens mécontents de la hausse des prix. Sa déclaration de Mohamed Boussaïd devant le parlement n’aurait fait qu’alimenter la colère populaire contre les ministres du gouvernement El Othmani, accusés sur les réseaux sociaux de « collusion avec des marques monopolistiques ». Depuis son sévère rappel à l’ordre, le ministre des Finances se fait tout petit, réduisant au maximum ses apparitions publiques et évitant même de répondre au téléphone à certains de ses amis. Visiblement, la scoumoune ne semble pas vouloir quitter les rangs du RNI.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.