La marine royale marocaine privée de son vaisseau amiral pour quelques semaines

La frégate furtive multi missions marocaine Mohammed VI classe FREMM, considérée comme le vaisseau amiral de la marine royale, sera absente pour quelques semaines. Elle a rejoint, il y a quelques jours, les chantiers de Naval Group (ancien DCN) pour un arrêt technique et cela dans le cadre du maintien en condition opérationnelle de la frégate qui fait l’objet d’un contrat entre le Maroc et Naval Group.

Cette absence a eu un impact sur les manœuvres qui ont eu lieu le 15 septembre dernier, au large des côtes atlantiques du royaume, entre la marine marocaine et la base maritime expéditionnaire de la sixième flotte de l’US Navy, l’USS Hershel « Woody » Williams. C’est la frégate 611 Mohammed V classe Folréal qui a donc remplacé la frégate Mohammed VI lors de cet exercice.

D’un autre côté, la marine marocaine devrait prochainement acquérir deux navires patrouilleurs afin d’augmenter sa capacité de surveillance des eaux territoriales. A ce propos, alors que le patrouilleur espagnol Avanti 1400 du chantier naval Navantia à Cadix semblait jusqu’à fin 2019 remporter les faveurs des Marocains, le vent a semble-t-il tourné ces dernières semaines, puisque le contrat de 260 millions d’euros pourrait tomber dans l’escarcelle du patrouilleur français OPV Classe Gowind. La décision ne devrait pas tarder.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.