Le géant pétrolier italien ENI a mis à la disposition du pouvoir algérien ses meilleurs avocats pour traquer ses opposants à l’étranger 

Le géant italien des hydrocarbures ENI, l’une des dix grandes compagnies énergétiques dans le monde, est devenu depuis 2021 le premier investisseur et plus important groupe étranger dans le secteur des hydrocarbures. Et pour conserver son leadership et assurer sa mainmise sur les marchés les plus juteux dans le secteur des hydrocarbures du pays, ENI a décidé de proposer ses services aux dirigeants algériens afin de les aider à neutraliser leurs opposants et détracteurs exilés à l’étranger en raison de la persécution qui pèse à leur encontre à l’intérieur du pays.
Le groupe italien ENI a effectivement mobilisé ses meilleurs avocats pour les mettre à la disposition des autorités algériennes pour lancer des poursuites judiciaires musclées à l’encontre des journalistes ou opposants algériens établis à l’étranger qui continuent de déranger et de titiller les dirigeants du pouvoir algérien à travers leur militantisme engagé en faveur de la démocratisation du pays et de la lutte contre la corruption. La première manœuvre de cette nouvelle stratégie a été déployée par les italiens d’ENI contre le média d’investigation Algérie Part qui est le dernier média réellement indépendant et dissident en Algérie.
ENI a chargé son cabinet d’avocats le plus prestigieux, à savoir le cabinet Dentons, pour intenter des procès contre Algérie Part et exiger à la Justice française de lui infliger des fortes amendes financières dans le seul but de faire cesser ses activités dissidentes menées en France contre le pouvoir algérien.en l’étouffant financièrement.
En bâillonnant Algérie Part, ENI va faire ainsi un beau cadeau pour les dirigeants algériens qui tentent coûte que coûte de se débarrasser de ce média encombrant. Preuve en est, son rédacteur en chef, Abdou Semmar, a été condamné le 17 octobre 2022 à la peine capitale pour ses articles et émissions vidéos dénonçant de grosses affaires de corruption au sein de Sonatrach, la compagnie algérienne des hydrocarbures et, comme par hasard, le partenaire du groupe italien ENI.
Il est précisé que Dentons a été créé en 2013 grâce à la fusion entre le cabinet américano-anglais SNR Denton, le Français Salans LLP, le Canadien Fraser Milner Casgrain et le Chinois Dahheng. Le cabinet Dentons est le cabinet qui compte le plus grand nombre d’avocats au monde et il dispose d’une très large influence auprès des juridictions occidentales. Il est la nouvelle arme fatale mise au service du régime algérien pour réprimer les derniers bastions de l’opposition qui conteste depuis l’étranger sa légitimité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.