Le gouvernement marocain lance une grande opération de recensement des dégâts dans le domaine agricole

Le gouvernement marocain, via le département de l’Agriculture, vient de lancer une grande opération de recensement des dégâts causés par une année exceptionnellement sèche. Selon les informations de Maghreb-intelligence, le ministère de Mohamed Seddiki (RNI) a eu recours à des prestataires privés pour évaluer les effets de la sécheresse sur plusieurs filières agricoles et en premier lieu la filière céréalière et la filière oléagineuse.

Pour commencer, cette opération de recensement des dégâts va concerner la région de Khenifra-Beni Mellal, région où l’on cultive des céréales en premier lieu. Selon les sources de Maghreb-Intelligence, cette opération de recensement des dégâts permettra à l’exécutif marocain d’avoir une idée claire et complète sur l’actuelle saison agricole.

Pour rappel, le Maroc a vécu cette année l’une de ses pires campagnes céréalières avec la production qui a chuté de plus de 60%, obligeant ainsi le Royaume à recourir aux importations dans un marché mondial sinistré par le conflit entre la Russie et l’Ukraine.

Signalons aussi que le département de l’Agriculture, qui a aussi la responsabilité des eaux et forêts, va aussi procéder à l’évaluation des dégâts occasionnés cet été aux couverts forestiers par plusieurs incendies qui ont ravagé des centaines d’hectares.

L’objectif est de fixer aussi bien des pistes pour renforcer des moyens de lutte contre les incendies que pour arrêter la liste des zones prioritaires pour la reforestation et les éventuelles aides à fournir aux populations affectées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.