Le ministre algérien de la Justice Abderrachid Tebbi a été instruit depuis Alger de ne même pas accepter « un verre de thé » à Rabat 

La courte visite à Rabat de l’émissaire du président algérien Abdelmadid Tebboune a été sciemment orchestrée à Alger. Selon nos sources, des instructions très fermes ont été communiquées par Abdelmadjid Tebboune en personne afin d’encadrer ce déplacement très bref et surprenant du ministre algérien de la Justice Abderrachid Tebbi à Rabat pour remettre au souverain marocain l’invitation officielle qui lui est adressée par Abdelmadjid Tebboune afin de participer aux travaux du prochain sommet des Chefs d’Etat de la Ligue Arabe prévu le 1 et 2 novembre prochain à Alger.
Ainsi, Tebbi a été instruit de ne pas s’attarder à Rabat et de se contenter seulement d’une simple activité protocolaire, à savoir remettre la lettre d’invitation au chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita. L’émissaire algérien avait pour ordre de n’accepter aucun « présent » de la part des autorités marocaines. Pas même un « verre de thé » ne doit être consommé par le représentant du pouvoir algérien à Rabat, a ainsi signé et persisté un Tebboune revanchard qui a voulu « humilier l’adversaire marocain » en le traitant comme un « invité indésirable » au prochain sommet de la Ligue Arabe d’Alger et un pays de « second rang » dans le Monde Arabe, assurent nos sources bien introduites au sein du sérail algérien.
Avant même son départ, Tebbi a été briefé et coaché pour qu’il se comporte précisément à Rabat comme le souhaite le président algérien Tebboune. L’objectif clairement affiché de cette drôle d’opération politique est de démontrer que l’Algérie continue de narguer le Maroc et le considérer comme un adversaire de moindre envergure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.