Leïla Slimani donne de l’urticaire à l’Algérie

Entre Emmanuel Macron et l’Algérie, les relations se compliquent chaque jour davantage. La nomination de l’écrivain franco-marocaine Leïla Slimani comme représentante personnelle du président français pour la francophonie a fortement irrité les Algériens. La romancière, lauréate du prix Goncourt en 2016, est réputée avoir ses entrées à Rabat où elle est née en 1981. « La France a offert la présidence de l’Unesco  à la fille du conseiller de Mohammed VI et aujourd’hui elle récidive en nommant une franco-marocaine, fille d’un ancien dignitaire de Hassan II, comme chargée de la francophonie », tempête un diplomate algérien en poste à Paris. « Emmanuel Macron oublie que c’est l’Algérie le troisième pays francophone après la France et le Congo Démocratique », poursuit le diplomate qui ne décolère pas contre Paris. A noter que la jeune écrivain, née d’une père marocain et d’une mère franco-algérienne, est une amie personnelle du couple Macron.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.