Les terroristes essaient l’arme du raticide

De graves révélations ont été faites, le 2 mai, au début du procès des 24 terroristes poursuivis pour le meurtre des deux jeunes touristes scandinaves à Imlil, dans la région de Marrakech.
En plus d’avoir planifié plusieurs attentats contre des sites touristiques, des banques et la communauté juive, les accusés avaient admis avoir eu l’intention de se servir de la mort aux rats pour assassiner des personnalités civiles et militaires à Marrakech.
Devant une assistance médusée, ils avaient reconnu avoir essayé cette arme sur des lapins, avec succès.
Le procès reprend le 16 mai, date gravée dans la mémoire des Marocains puisque c’est l’anniversaire des attentats de Casablanca, les plus meurtriers dans l’histoire du royaume. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.