Malgré les gesticulations de Brahim Ghali, le Maroc renforce sa présence à Guegarat

Brahim Ghali, chef du Front Polisario, a haussé le ton ces derniers jours contre le Maroc allant jusqu’à menacer de reprendre les armes à cause des projets lancés par le royaume au poste frontalier de Guergarat. Mais le Maroc passe outre ses menaces et continue à renforcer sa présence dans ce passage frontalier qui ne fait aucunement partie de la zone tampon.
Selon nos sources, Rabat va lancer la construction de logements de fonctions aux hommes de son armée qui résidaient jusque-là dans des bivouacs.Mais avant Guergarat, les autorités marocaines vont ériger plus de 500 logements au profit des populations de Birgandouz, à quelque 80 kilomètres de Guergarat. Toujours selon les sources, ces deux marchés ont déjà été attribués et les adjudicataires sont des investisseurs de la région du Sahara.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.