Maroc: au Sahara, les hôpitaux militaires porteront les noms de membres de la famille royal

C’est une décision avec une grande symbolique. Trois hôpitaux militaires des régions du Sahara vont porter des noms de membres de la famille royale dès le 1erjanvier 2023, comme stipulé dans le projet de loi des finances pour l’année prochaine.

A tout seigneur, tout honneur, l’hôpital militaire de Dakhla s’appellera l’hôpital militaire Mohammed VI de Dakhla.

A Laâyoune, chef-lieu du Sahara Occidental, l’hôpital militaire de cette ville portera le nom du défunt monarque Hassan II.

Des centaines de kilomètres plus loin, l’hôpital militaire de Guelmim, ville qu’on surnomme «La porte du Sahara», portera le nom du Prince héritier Moulay El Hassan.

Les hôpitaux militaires du Maroc, dont le prestigieux hôpital militaire d’instruction Mohammed V (HMIM) de Rabat, sont au nombre de neuf et ont le statut de SEGMA (Services de l’Etat gérés de manière autonome).

Ils sont placés sous la tutelle du ministère en charge de l’Administration de la Défense nationale. Leurs prestations ne sont pas fournies que pour les personnels militaires et leurs familles, mais aussi aux populations civiles.

Leurs cadres participent aussi aux opérations humanitaires de l’armée royale au Maroc et dans plusieurs pays étrangers, ce qui leur attire sympathie et reconnaissance là où le devoir les appelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.