Maroc. Dissensions au sommet de l’Etat : Pourquoi Akhannouch en veut-il à Talbi-Alami

Malgré les apparences sereines, la vie au sein du RNI est loin d’être un long fleuve tranquille. Les deux hommes forts du parti ne se ménagent pas en ce moment. Les relations entre le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch et le président de la Chambre des représentants, Rachid Talbi-Alami sont très tièdes, affirme une source proche du parti à Maghreb-intelligence.

Entre les deux hommes l’alchimie n’a jamais pris. Aziz Akhannouch soupçonne Rachid Talbi-Alami de rouler pour une autre écurie, alors que ce dernier se méfie des ambitions de l’ancien ministre de l’Agriculture. D’ailleurs, c’est un secret de polichinelle que de dire qu’Akhannouch ne voulait pas que Talbi-Alami prenne la présidence de la première chambre.

«Talbi-Alami savait qu’il n’était pas dans les petits papiers du puissant homme d’affaires soussi, c’est pourquoi il s’est empressé dans un premier temps d’assurer ses arrières en prenant la présidence du groupe parlementaire du RNI », nous raconte notre source. D’ailleurs, selon ses proches amis, Talbi-Alami a vécu son retour au perchoir plus comme une victoire contre Akhannouch que contre l’opposition parlementaire.

Le natif de Benslimane se targue d’avoir de puissants amis en haut lieu et dans la presse. Certaines « amitiés » de l’actuel président de la Chambre des représentants gênent beaucoup le chef du gouvernement, qui voit en Tabi-Alami un rival et non un allié politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.