Maroc-Israël: le sort de David Govrin sera tranché dans une semaine

Rappelé mardi 6 septembre à Tel-Aviv pour les besoins d’une enquête menée par le ministère des Affaires étrangères, le sort de l’ambassadeur David Govrin, chef du bureau de liaison de l’Etat hébreu au Maroc, sera connu d’ici une semaine, apprend Maghreb-Intelligence de sources fiables.

David Govrin fait l’objet d’accusations de harcèlement sexuel, de népotisme et de dysfonctionnements financiers qui ont poussé Tel-Aviv à envoyer, à Rabat, le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères pour mener une première enquête.

Et contrairement à ce rapportent aujourd’hui certains médias marocains et israéliens, le diplomate n’est pas encore rentré d’Israël.

«Il se peut qu’il ne rentre pas au Maroc au vu des graves accusations dont il fait l’objet et Tel-Aviv cherche au plus vite à désamorcer cette bombe», affirment nos sources surtout qu’Israël ne veut qu’un incident vienne entacher ses relations avec le Maroc et qui ont repris il y a près de deux années.

D’ailleurs, les autorités marocaines auraient signifié à Tel-Aviv que David Govrin devenait un fardeau pour l’avancement des relations bilatérales de par ses agissements et ses multiples déclarations jugées déplacées et dépassant les limites que doit observer tout diplomate étranger accrédité au Maroc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.