Maroc : Les principaux directeurs de branches de la CDG à couteaux tirés pour succéder à Zaghnoun

C’est une campagne d’influence aux allures de guéguerre fratricide que se livrent aujourd’hui dans les coulisses les directeurs de principales branches de la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG). L’objectif de cette lutte intestine est la succession annoncée d’Abdellatif Zaghnoun, actuel directeur général de la très stratégique CDG.

Au sein même de l’imposante bâtisse de la place Pietri, l’ambiance est assez pesante et ressemble à une véritable fin de règne. Les successeurs putatifs aiguisent leurs armes et multiplient les opérations de charme aussi bien en interne qu’envers les « cercles influents », afin de forcer une décision en leur faveur.

D’après une source bien informée de Maghreb-intelligence, parmi les noms cités qui lorgnent le fauteuil de directeur général figurent les patrons des branches Développement Territorial, Omar Elyazghi (CDG Développement), le patron de la branche Tourisme, Mamoun Lahlimi (Madaëf) et celui qui a les faveurs des pronostics, le discret patron de la branche Banque & Investissement, Hamid Tawfiki (CDG Capital).

Dans les salons de Rabat, les connaisseurs évoquent surtout une malsaine « querelle d’égo », notamment entre ceux qui se prévalent d’un « pedigree » qui légitimerait leur bombardement à la tête de cette importante institution financière publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.