Maroc: quand la CDG se casse les dents sur les trous des golfs

Quand on s’éloigne du cœur de son métier, il faut s’attendre à toutes les calamités et à payer les pots cassés. C’est ce qui est arrivé à la Caisse de dépôt et de gestion (CDG), à travers sa filiale la Compagnie générale immobilière (CGI). Deux filiales de cette dernière (CGI) ont accusé des pertes estimées à plusieurs dizaines de millions de dirhams. Par conséquence, Golf Green Company et Golf Management Maroc, les filiales en question dédiées à la gestion des golfs de la CDG et pour le compte d’autrui, ont dû réduire leur capitaux sociaux respectifs par annulation d’actions.

Ainsi, le capital de Golf Green Company a été réduit de 70 millions de dirhams pour passer de 80 à 10 millions de dirhams. Quant à celui de Golf Management Maroc, il a fondu de 4,7 millions de dirhams passant de 5 millions à 300.000 dirhams. Ces modifications ont été notifiées au greffe du tribunal de commerce de Rabat en date du 5 septembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.