Maroc : Réponse à l’article « La Présidente de la HACA (…) adore la business class »‏

A l’attention de monsieur le Directeur de la publication Maghreb intelligence Monsieur le directeur, Suite à la publication d’une information sous le titre . »La présidente de la HACA, Latifa Akharbach adore la business class », dans l’édition du lundi 21 janvier 2019 de Maghreb intelligence, je voudrais vous apporter les éléments suivants : Le marché de la billetterie auquel l’article fait allusion est un marché ordinaire que la HACA a pris l’habitude de lancer en début de chaque année depuis plus de 14 ans. C’est aussi une démarche publique et en aucune manière confidentielle.

Et c’est ainsi que, dans les mêmes termes et dans le même contexte, qu’un avis d’appel d’offres ouvert (N01/2019) a été publié dans les quotidiens Le Matin et Al Ahdath Al Maghribiya en date du lundi 21 janvier 2019 (voir en pièces jointes) Cet appel d’offres a également été publié le 21 janvier du mois courant sur le portail www.marchéspublics.gov.ma Contrairement à ce qu’a été rapporté dans l’article en question, les chiffres figurant dans l’appel d’offres ne concernent aucunement le nombre de billets devant être acquis par la HACA. Ils correspondent, en fait, aux frais de service facturés par les agences de voyages. La HACA, attachée aux principes de la bonne gouvernance ne peut décider à l’avance du nombre de billets à acquérir. Ce nombre dépend à la fois de l’agenda de notre institution et des activités internationales auxquelles la HACA doit participer.

Tout en vous remerciant de l’intérêt que vous voudriez bien porter à ces précisions, je reste, monsieur le directeur de la publication à votre disposition pour toute information complémentaire. Bien cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.