Marocains d’Ukraine: le SGG El Hajoui plus efficace que son collègue de l’Enseignement supérieur Miraoui

Abdellatif Miraoui, ministre de l’Enseignement supérieur, galère et tâtonne toujours pour trouver une issue aux problèmes des étudiants marocains obligés de quitter l’Ukraine et dont la scolarité a été arrêtée de manière définitive.

Les promesses de les intégrer dans les établissements universitaires marocains restent un vœu pieux alors que l’année universitaire est sur le point de s’achever. Et que les étudiants en médecine s’opposent toujours à voir leurs concitoyens revenus d’Ukraine partager les mêmes bancs de leurs facultés.

Mais il y a un autre responsable gouvernemental qui est en train de résoudre, en catimini, les problèmes d’anciens marocains d’Ukraine qui avaient été formés pour exercer des professions libérales réglementées.

En effet, Mohamed El Hajoui, Secrétaire général du gouvernement (rang de ministre), a commencé à régulariser la situation professionnelle de plusieurs dizaines de Marocains formés en Ukraine.

Ces derniers, dont les architectes et les topographes, sont progressivement autorisés à exercer sur décision du SGG qui fixe leurs lieux d’affectation dans le Royaume.

Ces anciens diplômés des universités ukrainiennes ont terminé, avec succès, leurs études en 2016, 2017 et 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.