Nasser Bourita n’aime pas les Ghanéens

La visite du roi Mohammed VI à Accra en février 2017 a constitué un grand tournant dans les relations entre le Maroc et le Ghana. A cette occasion, le souverain alaouite, accompagné d’une importante délégation, a été reçu en grandes pompes par le président Nana Akufo-Addo.

Depuis cette visite, les autorités ghanéennes ont essayé à maintes reprises, à travers le ministre des Affaires étrangères Shirley Ayorkor Botchway, de contacter le ministre marocain des Affaires étrangère Nasser Bourita, mais sans succès. Le chef de la diplomatie chérifienne reste injoignable pour les Ghanéens. D’après des sources diplomatiques, le président ghanéen aimerait effectuer une visite dans le royaume pour raffermir encore plus les relations entre son pays et le Maroc. A ce propos, trois correspondances ont été adressées aux Affaires étrangères marocaines et sont toutes restées sans réponse. Les efforts de la diplomatie ghanéenne se sont ainsi heurté à l’attitude « étrange » et « inamicale » de Nasser Bourita,  qui n’en est pas à sa première bévue avec les pays d’Afrique subsaharienne. « Plusieurs ambassadeurs africains en poste à Rabat se plaignent de l’attitude négligente et parfois même arrogante du ministre marocain des Affaires étrangères », ajoute notre source.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.