Pourquoi le cas du prisonnier Saïd Bouteflika inquiète les autorités algériennes

Incarcéré dans la prison militaire de Blida, le frère cadet du président déchu Abdelaziz Bouteflika serait en train de donner des signes très inquiétant sur sa santé mentale. En effet, plusieurs informations rapportées depuis le lieu d’emprisonnement de Saïd Bouteflika font état d’un homme totalement effondré et qui n’arrive toujours pas à croire en sa détention.

Le coup de grâce lui a été porté par l’élection au premier tour de la présidentielle de son ennemi juré Abdelmajid Tebboune à la tête du pays. Depuis, Saïd Bouteflika condamné à quinze ans de réclusion serait très mal en point. Vêtu de l’uniforme de prisonnier, l’ancien homme fort d’El Mouradia parle souvent à lui-même et pique parfois des crises de colère contre des ennemis imaginaires. Dernièrement, les médecins ont été alerté par le manque d’appétit de Saïd Bouteflika qui s’alimente peu et ne prend plus ses médicaments. Une situation qui embarrasse les autorités qui ne veulent pas se retrouver avec un Bouteflika mort en prison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.