Le prince Moulay Hicham crache dans la soupe saoudienne

Dans un article publié par le journal online Orient XXI, spécialiste du monde arabe, le prince marocain Moulay Hicham s’en est pris violemment aux régimes émiratis et saoudiens. Lié par des liens de familiaux à la maison des Al Saoud, puisque cousin du prince Walid Ben Talal, le « prince rouge » n’avait jusqu’alors jamais critiqué la monarchie saoudienne. Aujourd’hui, il accuse directement la coalition sunnite dirigée par Ryad et Abou Dhabi d’avoir « soutenu le coup d’État contre les Frères musulmans en Égypte de juillet 2013, favorisant l’instauration d’un régime militaire impitoyable ». Par ailleurs, Moulay Hicham pointe du doigt  le rôle de ces deux pays dans la crise libyenne : « en accélérant la descente de ce pays dans la guerre civile, pour contrer les islamistes qui étaient en position de force ». Il semble avoir totalement rompu avec l’Arabie Saoudite, allant même jusqu’à l’accuser d’avoir commis des crimes de guerre.

Moulay Hicham n’hésite pas non plus à prédire une fin à l’iranienne pour la monarchie des Al Saoud. « L’élimination des mécanismes traditionnels de consensus politique — telle la recherche d’un consensus dans la famille royale ou le dialogue entre membres de l’élite — a rendu le régime saoudien dangereusement rigide. C’est précisément dans un contexte de cette nature qu’a jailli la révolution iranienne de 1978-1979 », prévient Moulay Hicham.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.