Scandale. Comment Casa Event a définitivement plombé la candidature du Maroc au Mondial 2030 de football

C’est une véritable catastrophe. Un scandale qui salit l’image du Maroc et met à mal ses chances d’organisation de la coupe du monde 2030.

La fin de cette semaine devait être une fête pour le football marocain avec l’organisation de deux matchs de la Ligue des champions africains à Casablanca. Mais avant sa tenue, la fête s’est vite transformée en un gigantesque cafouillage, un cauchemar pour les autorités de la ville ainsi que pour les responsables du football marocain.

Et c’est encore une fois la Société de développement local Casa Event qui est derrière un monumental ratage. En décidant, d’une manière unilatérale, de mettre fin à la en vente des billets des matchs (RCA Vs Al Ahly et Wydad Vs RCB) sur internet et leur commercialisation dans les guichets du stade ou les NAPS, Casa Event a fait plonger le Maroc une dizaine d’années en arrière.

Des scènes d’attroupements et de bousculades ont circulé sur les réseaux sociaux, suscitant la colère des supporters et même des dirigeants du Raja de Casablanca qui ont publié un communiqué expliquant le changement de procédé de vente des billets.

Face à l’entêtement des responsables de Casa Event et de l’absence de toute réaction de leur part malgré les sollicitations des médias, les dirigeants de la ville ont pris les commandes en revenant, au grand soulagement des supportes, à la vente des tickets sur internet.

Si la billetterie des matchs a été sauvée, on ne peut pas dire la même chose de la réputation du Maroc qui a pris un sacré coup. Selon un élu de Casablanca, la SDL Casa Event n’a pas seulement commis une faute professionnelle, mais elle a également pêché par faute de communication. En ratant l’organisation des matchs de football, Casa Event en plus d’avoir été prise en flagrant délit d’incompétence, a tiré une balle dans le pied de la candidature marocaine pour le Mondial 2030.

« Tout cela était prévisible », affirme un élu casablancais qui explique que l’incompétence de Casa Event a commencé en réalité en 2017 quand des matchs comme ceux du Wydad contre l’USMA, du Raja contre Khénifra ou encore du Wydad contre Zanaco ont été lamentablement géré en donnant lieu à de grosses pagailles.

Le manque de professionnalisme de Casa Event a été également révélé par la presse lors du Marathon International de Casablanca. Les médias a avaient qualifié à l’époque le Marathon de « fiasco à grande échelle ». Des ratages à répétition qui ont jeté le doute sur la capacité du royaume d’organiser des événements d’envergure internationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.