Scandale. En plein stress hydrique, le qatari Diar lance un nouveau golf de 110 hectares au Maroc!

Tout le monde tire la sonnette d’alarme depuis plusieurs mois. Dans plusieurs villes, comme Casablanca et Agadir, il a été décidé de réduire le débit de l’eau potable pour économiser la ressource et on ne compte plus les campagnes de sensibilisation pour préserver la ressource.

Dans cette conjoncture inédite et au moment où les fleuves et les barrages du Maroc sont à sec, on ne trouve pas mieux que de permettre au fonds Qatari Diar d’inaugurer un immense golf à Tanger, l’une des villes les plus affectées par le stress hydrique. Ce projet s’appelle Al Houara Golf Club et est étalé sur 110 hectares avec un golf de 18 trous et un autre de 9 trous.

Les promoteurs du projet ont invité à la cérémonie d’inauguration de ce golf-scandale des personnalités politiques et du monde des affaires. La MAP, qui a relayé l’information, n’a à aucun moment osé poser la question de savoir comment ce golf allait être arrosé.

Du moins, l’on sait que les golfs et les espaces verts situés par exemple dans la région de Rabat sont irrigués grâce aux eaux usées traitées. Compter sur le golf pour booster le tourisme au Maroc, pays semi-désertique, est tout simplement suicidaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.