Sous enquête, l’homme d’affaires Mohamed Laid Benamor en fuite entre la Suisse et la France

L’une des cinq plus grandes fortunes d’Algérie serait aujourd’hui en fuite en dehors d’un pays en pleine crise politique. Mohamed Laid Benamor, à la tête du groupe éponyme spécialisé dans l’agroalimentaire et dans le BTP, est sous enquête en Algérie pour de graves faits de malversations.

La brigade de recherche de la gendarmerie de Bab Jdid qui est chargé de l’auditionner a fait choux blanc. Le président de la Chambre algérienne de commerce et de l’industrie et vice-président jusqu’à il y a quelques semaines de FCE ne répond à aucune convocation des enquêteurs. Et pour cause. Celui qui était réputé très proche de Saïd Bouteflika et d’Ali Haddad se trouverait en fuite entre la France et la Suisse où il avait fondé à Genève la General Food Company, une société qui aurait, d’après le site AlgériePart été impliquée dans le transfeert illégal de devises depuis l’Algérie à l’étranger.

Il est à rappeler que Larbi Laid Benamor se trouvait depuis le mois d’avril sous une ISTN, interdiction de sortie du territoire national. Malgré les injonctions de la brigade de la gendarmerie de Bab Jdid, l’homme d’affaires refuse résolument de rentrer à Alger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.