Système anti-aérien Barak MX : le nouveau bouclier anti-aérien du Maroc peut abattre toute menace à 150 kilomètres

Les Forces armées royales (FAR) viennent de passer commande d’un système israélien anti-aérien Barak MX pour la somme de 500 millions de dollars. Ce système de défense aérienne développé et fabriqué par la société Israël Aerospace Industries (IAI), est capable de d’abattre toute menace aérienne (Avion, missile de croisière, drone et hélicoptère) dans un rayon de 150 kilomètres.

L’armée marocaine continue ainsi à s’équiper en systèmes performants de défense aérienne. Il y a quelques semaines, Rabat a procédé au déploiement des systèmes de défense longue-portée chinois appelé FD-2000B, installé sur une partie de la base militaire de Sidi Yahya al-Gharb à 60 km de Rabat. Les FAR ont également déployé le système chinois moyenne-portée Sky Dragon 50 et français VL-MICA. Le royaume dispose également du système anti-drone « SKYLOCK » fabriqué par l’israélien « Skylock Systems ».

Quant au système israélien Barak MX, « il fournit une solution intégrée unique pour plusieurs menaces aéroportées simultanées provenant de différentes sources et de différentes portées », comme c’est décrit sur le site Web d’IAI. Le système est composé de 3 parties différenciées et interconnectées et chacune d’elles assume une mission spéciale.

Le premier est le centre de commandement et de contrôle (Barak BMC) où une image aérienne multi spectrale est créée et gérée. Le Maroc aurait opté pour la version terrestre du BMC (une version embarquée existe).

Le deuxième élément clé du Barak MX est l’ensemble des radars qu’il intègre. Ces éléments sont essentiels à la détection des menaces aéroportées et sont actuellement disponibles dans différents formats, tailles et configurations.

Pour ce qui est des missiles d’interception, Israël Aerospace Industries fournit des missiles lancés verticalement avec « une couverture à 360 degrés. Il est spécialement conçu pour détecter des objets à faible signature radar, comme les drones de combat ou encore des avions furtifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.