Tunisie. Où est donc passé le vaccin promis par le ministre de la Santé, Faouzi Mehdi ?

Au moment où la Tunisie fait face à une recrudescence des contaminations et des décès liés au coronavirus, seulement 574 505 personnes ont été complètement vaccinées, soit moins de 5% de la population, très loin de l’objectif initial des trois millions, fixé par le gouvernement Mechichi.

Alors que les autorités prônent une vaccination massive pour endiguer la vague de plus en plus ravageuse, la campagne, démarrée mi-mars, peine à décoller faute d’approvisionnement en vaccins. Faouzi Mehdi, ministre de la Santé, a beau assuré en octobre 2020 que “la Tunisie sera parmi les premiers pays à recevoir les premières doses du vaccin contre le coronavirus dès leur mise sur le marché”, mais le pays figure parmi les derniers au monde en termes de vaccination.

Si la situation épidémiologique actuelle est hors de contrôle, les responsables – majoritairement irresponsables – multiplient les promesses éphémères et Faouzi Mehdi en est le parfait exemple. Le ministre de la Santé annonce l’arrivée de grandes quantités de vaccins en Tunisie après le mois de juin, toutefois, à ce jour rien n’a été fait et les Tunisiens, qui se contentent des miettes de vaccins offerts par les puissances mondiales, en ont marre de toute la classe politique.

Résultat ? Un nouveau bilan record : 6 776 contaminations et 106 décès signalés en 24 heures. Dans ce contexte macabre, les internautes, agacés, multiplient les appels pour accéder au vaccin. Et pendant que le chef du gouvernement, Hichem Mechichi, le président de la République, Kaïs Saïed, et le titulaire du perchoir, Rached Ghannouchi, maintiennent leur bras de fer stérile, le pays agonise. Tragique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. mouss 17:36 - juillet 5, 2021

    et surtout celui promis par leur voisin de l ouest