Vols aériens entre le Maroc et la Russie : en pleine saison touristique, les promesses de la RAM tombent à l’eau

Mais que se passe-t-il exactement pour les liaisons aériennes entre le Maroc et la Russie, surtout que les deux pays n’ont émis pas jusqu’à maintenant le moindre signe d’hostilité l’un envers l’autre?

Royal Air Maroc avait annoncé, le 17 mars dernier, la suspension de ses vols aériens entre le Royaume et le pays de Vladimir Poutine. La RAM avait argué du refus de sa compagnie d’assurances de couvrir ces vols, mais avait promis un retour aux russes le 25 de ce mois d’avril.

Promesse non tenue, ni par un oui, ni par un non, affirment des sources informées à Maghreb-Intelligence.

De leur côté, les compagnies russes, selon les explications qui nous été fournies, sont dans l’incapacité d’assurer des vols entre Moscou et Casablanca.

Aeroflot et S7 Airlines, compagnies russes qui opéraient ces vols vers le Maroc n’ont pratiquement pas de flotte à elles et se rabattent sur des avions affrétés auprès de compagnies étrangères, européennes pour l’essentiel.

Or, en vertu des sanctions imposées à Moscou, les Européens refusent de louer leurs appareils aux Russes.

De ce fait, et jusqu’à nouvel ordre, aucun vol ne relie le Maroc à la Russie, malgré une forte demande des touristes russes interdits, de facto, de séjour dans plusieurs destinations touristiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.