La scandaleuse «blacklist» de Nicolas Sarkozy.

Patrick De Carolis, ancien PDG du groupe France Télévision, tient sa revanche.

Débarqué du pôle public il y a quelques semaines, De Carolis confirme que le président de la république, Nicolas Sarkozy lui aurait intimé l’ordre de se débarrasser de certains animateurs du service public et non des moindres. Sarkozy aurait ainsi réclamé, dans un entretien houleux avec De Carolis, la tête de Laurent Ruquier, soupçonné d’être trop à gauche, de Patrick Sébastien très actif politiquement, d’Eric Zemmour, très irrévérencieux, et d’Arlette Chabot-congédié depuis-, très à cheval sur l’équilibre des temps d’antenne. Aujourd’hui, le tout Paris médiatique s’insurge les méthodes « république bananière » de l’actuel président. Le fait qu’il n’ait pas reconduit Patrick De Carolis parce que celui-ci a refusé ses desideratas offusque même ceux qui lui sont très proche. Une autre liste-celle de ceux que Sarkozy souhaiterait voir officier sur les chaines de France Télévision- circule également. Elle comprendrait les frère Bogdanov, Didier Barbelivien ou encore Daniel Lumbroso, tous des habitués de la table du président de la république.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *