À Paris, les amis du Maroc en marche pour le Sahara marocain

Sur les bords de Seine, on observe une vague d’appels de différents responsables politiques français appelant l’UE et la France à emboîter le pas aux États – Unis et reconnaître à leur tour la souveraineté pleine et entière du Maroc sur son Sahara.

Si on peut s’étonner du silence du cercle classique des « amis du Maroc » , nous pouvons noter la prise de conscience et le volontarisme d’une nouvelle génération d’hommes et de femmes politiques qui ont pris le relais et n’ont pas hésité à monter au front pour défendre la marocanité du Sahara. En effet lorsque Jean Louis Borloo – figure tutélaire de la politique française et européenne – a ouvert le bal des déclarations dès le lendemain de la reconnaissance américaine , un ensemble de jeunes politiciens se sont inscrits dans son sillage. C’est à la fois vrai dans les rangs de la droite, où Pierre Henri Dumont – étoile montante du parti LR et adjoint de Christian Jacob – a appelé à « solder un conflit gelé» et regrettant l’absence de « position franche et claire de la part de la France sur la souveraineté marocaine au Sahara ». Mais également au sein de la Macronie, où plusieurs figures influentes sont sortis de leur zone de confort et des lignes rouges fixés par le Quai d’Orsay. Le plus significatif d’entre eux étant Benjamin Griveaux, proche lieutenant d’Emmanuel Macron, qui a été son porte parole durant la campagne présidentielle et qui a occupé les mêmes fonctions au gouvernement.

A l’Assemblée Nationale , les députés Macronistes se sont également mis en ordre de bataille pour exercer une pression sur l’exécutif français mais également sur la Commission européenne. Parmi ces députés qui ont appelé leur pays à suivre les États Unis, on retrouve Bruno Fuchs, le « Monsieur Afrique » de la Macronie, proche à la fois du Ministre Le Drian et proche du MoDem de François Bayrou, Marie Christine Verdier Jouclas, la porte parole du groupe LREM dans l’hémicycle ou encore Mjid El Guerrab, député proche du Ministre du Commerce extérieur Franck Riester, qui a plaidé également pour l’ouverture d’un consulat et d’un institut français à Dakhla.

Répondre à Mohamed Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Mohamed 12:32 - février 15, 2021

    La vie politique française a grandement besoin des fonds issus du trafic de drogue qui remonte par la RASD et le Maroc…
    Cet argent sert entre autre à financer les opérations clandestines, par exemple les attaques terroristes contre des citoyens européens innocents.
    UAE, makhzen et certains chefs du Polisario corrompus, servent les intérêts israeliens.

    1. kari 14:50 - février 15, 2021

      Mohamed
      Va t occuper de ton Hatchoun

      1. Mohamed 15:32 - février 15, 2021

        Qui se sent morveux se mouche. 😪😉
        T’as pas le niveau.

        1. Turbolotfi 16:45 - février 15, 2021

          Toujours très courtois pour donner son avis !!!
          Le complot! Toujours le complot!
          En fait, les arguments du Maroc ne sont même pas évoqués, seuls compte la position officielle et les désidératas des dirigeants algériens. N’importe quoi, d’ailleurs vos concitoyens algériens s’en rendent parfaitement compte et son entrain de préparer le grand nettoyage chez eux.
          A ce moment là, les nouveaux dirigeants de l’Algérie auront une autre position, beaucoup plus réaliste sinon, maheureusement , l’Algérie sera « découpée » suivant les intérêts des puissances étrangères.
          Ce jour-là, on viendra dire que c’est…le Maroc qui est derrière tout ça!!! Et oui, l’enfer c’est les autres…..

          1. Mohamed 17:13 - février 15, 2021

            J’ai pas lu ton commentaire…
            Tu dois être un lecheur de babouche.
            Les juifs du makhzen ont parfaitement saisi mon message initial.
            Bye.
            Perds pas de temps à écrire une dissertation pour répondre, tu dois nager en plein délire.

        2. Babou 23:19 - février 15, 2021

          Au fait le vaccin anti covide vous en êtes où ?

          1. Turbolotfi 11:08 - février 16, 2021

            Dommage, il a le plus beau prénom qui existe : « MOHAMED », ça ne l’inspire pas, autrement il aurait été plus modéré, plus « politique ». Au lieu de cela, il n’est rien d’autre qu’un moulin à insultes, il ne comprend pas tout le mal qu’il se fait à lui-même….

  2. Nouri 13:52 - février 15, 2021

    Merci madame pour votre « objectivité » et « impartialité » !!!!!!!!

  3. mouatène 18:11 - février 23, 2021

    chez nous on  » chahhéd édhib ékaaltou  » !!!!