Abdelkader Amara exproprie la famille d’Ahmed Midaoui, ancien ministre de l’Intérieur

Plusieurs membres de la famille d’Ahmed Midaoui, ancien ministre de l’Intérieur, vont être obligés de céder leurs biens à l’Etat pour la construction d’un barrage.

Selon des documents consultés par nos soins, la décision d’expropriation, signée par le ministre islamiste de l’Equipement et du transport, Abdelkader Amara, porte sur plusieurs lots de terrain (généralement agricoles) de la famille Midaoui à la commune Aïn Maâtouf dans la province de Taounate, là où l’ex-homme fort du régime a vu le jour.Les lots saisis par l’Etat serviront à la construction du barrage Sidi Abbou, sis dans la même province de Taounate.

Ahmed Midaoui, ex-grand commis de l’Etat, a occupé plusieurs hauts postes de responsabilité: patron de la police, ministre de l’Intérieur (dans le premier gouvernement Youssoufi), puis, pendant près d’une décennie, Premier président de la Cour des comptes avant de céder le témoin à Driss jettou, ex-premier ministre, en août 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. M'hamed BENMOUFFOK 12:50 - août 25, 2020

    Et alors ?
    La loi doit être la même pour tous !