Abdelouafi Laftit interpellé sur la situation sécuritaire

Il s’agit d’un véritable tir groupé des parlementaires, majorité et opposition confondues, contre le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, sur le volet de l’insécurité et de la criminalité. De sources parlementaires, on apprend que Laftit devra répondre, lundi 4 décembre, à douze questions orales au Parlement, dont sept ont trait à la situation sécuritaire du pays.

L’occasion pour le premier flic du royaume de dévoiler les derniers chiffres en date concernant la criminalité, même si le département qu’il chapeaute ne cesse d’affirmer que la situation reste généralement gérable, comparativement à d’autres pays à développement et à problèmes similaires.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *