Affaire Samir Chaâbna. Avoir la nationalité française vaut mieux que d’être ministre algérien

« C’est un véritable scandale… une déliquescence de l’Etat ». L’homme qui ne décolère pas est un ancien haut responsable de l’ancien DRS, aujourd’hui à la retraite. Le cas Samir Chaâbna, nommé ministre délégué chargé de la communauté nationale à l’étranger lors du récent remaniement gouvernemental le met hors de lui. Et il n’est pas le seul.

Les réseaux sociaux en Algérie se sont enflammés quand l’information concernant la double nationalité du nouveau ministre a été dévoilée. Et ce n’est pas tant la nationalité française détenue par Samir Chaâbna qui a provoqué la colère des Algériens que son refus d’y renoncer.

« Comment peut-on nommé quelqu’un dont la double nationalité n’était un secret pour personne au poste de ministre dans un pays où la loi est claire, puisque la nationalité algérienne exclusive est exigible pour les hautes fonctions ? », se demande un ancien ministre, qui ajoute que normalement des enquêtes sont menées sur les personnalités désignées dans les hautes fonctions. « Cela ne semble plus être le cas depuis le troisième mandat d’Abdelaziz Bouteflika », croit savoir l’ancien responsable du DRS qui a voulu se confier à Maghreb-intelligence.

Samir Chaâbna, désigné ministre délégué chargé de la communauté nationale à l’étranger lors du dernier remaniement ministériel, mardi 23 juin, ne fait plus partie du gouvernement, annoncent les services du Premier ministre dans un communiqué ce samedi.

Sur les réseaux sociaux, les Algériens préfèrent retenir avec une certaine note d’ironie que l’ancien journaliste de l’ENTV, a bien choisi de rester français que de devenir ministre en Algérie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Benmouffok 20:09 - juin 30, 2020

    Rien d’étonnant, s’ils demandaient aux joueurs de foot de l’équipe nationale de renoncer à leur nationalités Française, ils répondraient la même chose, mais ça il ne le feront jamais !!! Car ils ne trouveraient pas de remplaçants à la hauteur, par contre des ministres bidons ça cours les rues, club des pins, salaire, et tout ce qui va avec, sans compter les opportunités ! ! ! ! !

    1. chadliboumedienbenbella 11:46 - juillet 1, 2020

      Bien dit, les dirigeants Algériens continuent à travailler dans le copinage et le cousinage,les joueurs Algériens ayant gagné la coupe d’Afrique ne sont donc pas Algériens plutôt Français et la coupe est moralement gagnée par la France, alors l’orgueil et la fierté sont plus pour les Français qu’Algérien

    2. mouatène 16:21 - juillet 11, 2020

      tous le monde sait que les occidentaux ont le truquage dans les gènes et sont impliqués dans toutes les tricheries à travers les continents. y a qu’à se documenter . la coupe du monde 1982 fait foi !!! bonne journée.

  2. Benaldjia 21:33 - juin 30, 2020

    Tous ceux qui sont tombés en martyr, cette nuit du 1° Novembre 1954 , nous ont légué l’amour de la patrie et du drapeau ainsi que le courage comme des héritages sacrés. Ces caractéristiques majestueuses qui seront transmises aux futures générations vont continuellement illuminer notre marche vers l’avenir et nous rendre puissants.
    La raison est simple, il y a des tombes de martyrs et de cimetières aux quatre coins du pays . Dans une forêt, dans une steppe, à la lisière d’un village. Quel que soit l’endroit où vous creusez, vous verrez les traces de ceux qui paient le prix à payer pour faire de l’Algérie une patrie. Tous ceux devenus vétérans, handicapés, orphelins, qui ont porté la pérennité dans leur action, qui l’ont exprimée à travers leurs écrits, dont le cœur était rempli d’amour et de jalousie pour la nation et la patrie n’oublieront jamais, ce qu’a fait le « renégat Samir Chaabana » à leur encontre !
    Les traîtres et tous ceux qui nuisent à la terre des Chouhada, seront démasqués et échoueront dans leur sale besogne. Il est certain que tous ceux qui ont foi en le pacte des vaillants Chouhada et leur éternel serment contribueront en toute sincérité au dévouement et à la purification de l’Algérie des inféodés et
    serviteurs du colonialisme.

    1. mouatène 17:30 - juillet 6, 2020

      Monsieur Benaldjia, barak Allahou fél Oum élli djabeték. Gloire aux Martyrs de l’Algérie et que vive le Peuple Algérien dans la paix et la prospérité. habba men habb oua kariha men karéh !!!!

      1. Benaldjia 14:14 - juillet 7, 2020

        Merci infiniment chèr Monsieur Moutène.

  3. Chadli Boumediene benbella 11:39 - juillet 1, 2020

    C’est une grosse gifle pour le gouvernement Algérien qui se veut nationaliste alors qu’aucun Algérien n’ est fier de son pays et de son système militaro-politico-mafieux.
    La fuite vers l’occident est une meilleure preuve que personne ne veut y vivre là bas. Les binationaux et les résidents à l’étranger ne veulent même pas entendre parler de ce pays Archaïque et féodal.

    1. mouatène 10:22 - juillet 7, 2020

      ch-bom-ben: en est tu sure ? cher bi-national tu avance des choses absurdes pour ne pas dire idiotes. tout algérien est fièr de son pays. quant au système il est mieux que celui qui te dirige, toi et tes semblables. la preuve nous la constatons en ces jours de la pandémie. la fuite vers l’occident dis tu ? et bien tu devrais savoir pourquoi il y a fuite !!! il y en a eu en 1962, et toutes les autres y sont similaires. tu devrais suivre les évènements et te documenter un peu plus. en 62, c’était les Hommes Renégats Armés aux Kalots de l’Indignation et ensuite c’est les mauvais payeurs qui, après avoir emprunter auprès des banques ( ansej) et ayant tricher ont tous pris la tangente pour aller se réfugier chez leurs anciens. tu dois avoir tout compris ! allez !!! bjr !!!

  4. Moh35 12:59 - juillet 1, 2020

    La loi sur l’acquisition de la nationalité française pour les algériens nés en France a été négociée entre les 2 états.
    L’exclusion de la vie politique algérienne de ses citoyens possédant la nationalité française a été décidée par la France, car les franco algériens pourraient faire de l’Algérie une puissance d’envergure internationale… Et régler des comptes avec la France raciste. 😉

  5. telemaque 16:40 - juillet 1, 2020

    J ai un ami qui est xenophobe, il deteste a tel point les etrangers, que si jamais il va dans leur pays il ne peut pas se supporter(Raymond Devos) Al7or yafham balghamza ou Ahlou al andalous yafhamou lichara

    1. mouatène 16:17 - juillet 11, 2020

      et pourtant il a bien vécu en france en tant qu’étranger sans se soucier du monde. puisqu’il a trouvé les sous en racontant des histoires. il aurait fait mieux s’il avait été bon élève. ce Belge francisé a bien réussi mieux que son père. ce qui est étonnant c’est que tu le cite comme ami et exemple . et comme un bi-national n’apprend jamais bien les choses, c’est utile de les lui rappeler. les anciens disaient ‘ el-horr bel ghamza ouél bétti bé dabza. question : pourquoi Devos ?

    2. mouatène 14:29 - juillet 19, 2020

      alors telemaque, tu ne trouve rien à dire ?

  6. Ziad 14:56 - juillet 3, 2020

    Pas besoin d’une autre nationalité pour trahir les siens. Beaucoup de grands traitres font partie de ceux qui claironnent haut et fort , qu’ils sont des grands nationalistes avec un grand nez

  7. telemaque 15:40 - juillet 3, 2020

    IL n y a pas de patrie sous le despotisme

  8. mouatène 16:51 - juillet 6, 2020

    mesdames et messieurs bonjour. moi, sincèrement je penses que le sieur chaabna ne sait vraiment pas qui est son vrai géniteur, et c’est pour cela qu’il ne sait plus ou donner de la tete. il finira ses jours dans la errance, le pauvre. pour cet etre le sous vaut mieux que les siens (famille). le pauvre. el-meskine !!!

    1. mouatène 07:12 - juillet 16, 2020

      ya chaabna, je sais que tu lis tout ce qui te concerne et je te rappelles que c’est l’école algérienne qui t’a construit. c’est elle qui a fait de toi un homme de l’information. n’oublie pas que c’est le peuple algérien qui a financé tes études avec hébergement et alimentation et une bourse pendant des années. n’oublie surtout pas que tu es redevable envers ce peuple que tu viens de trahir et un jour ou l’autre tu répondra de tes mauvaises intentions cachées. nous avions des harkis qui ont auparavant trahi les leurs mais toi tu es pire qu’eux. oseras tu un jour rentrer au pays sous ton vrai visage ??? l’avenir nous le dira !!!

      1. mouatène 09:46 - juillet 19, 2020

        additif: j’ai oublié de préciser que le sieur CHAABNA ne vaut que quelques euros, et il s’achète au plus bas prix. la pauvre femme qui l’accompagne doit etre morte de honte. en cachette bien sur.

  9. NASSER 13:52 - juillet 21, 2020

    L’article est un peu biaisé
    Lors des consultations pour la constitution du gouvernement, Samir Chaabana aurait accepté le portefeuille de ministre délégué chargé de la Communauté nationale à l’étranger — portefeuille en charge de la diaspora —, sans déclarer sa double nationalité. Or, la loi , fixant une liste des hautes responsabilités de l’État et des fonctions politiques, requiert la nationalité algérienne exclusive pour devenir ministre. Chaabna déclare alors refuser de renoncer à sa nationalité française et le président Abdelmadjid Tebboune doit donc annuler la nomination de Samir Chaabna