Affaires juteuses pour Sakhr Al Materi

La banque islamique «Al Zeitouna», première banque du genre dans les pays du Maghreb, sera inaugurée vendredi prochain, en présence des invités venus de tout le monde arabe et islamique et notamment des pays du Golfe.

Le gendre du président Ben Ali et principal actionnaire de la banque  Sakhr Al Materi aura ainsi gagné son pari. L’ouverture de cette banque islamique n’aura pas été une promenade de santé pour ce jeune homme d’affaires tunisois, qui a le vent en poupe en ce moment. Avant de lancer sa banque, il avait auparavant créée la radio religieuse Al Zeitouna, qui avait mis la main sur la majorité des actions du fleuron de la presse tunisienne le groupe «Assabah». Sakhr Al Materi, que certains voient comme l’un des dauphins possibles du président Ben Ali a dû surmonter les réticences des milieux d’affaires tunisois franchement hostiles à l’idée d’une banque islamique. Certains ténors du RCD, parti au pouvoir, redoutent que cette banque ne soit en fin de compte qu’un instrument qui pourrait être exploité indirectement par les intégristes qui cherchent à bénéficier de la moindre brèche pour s’incruster à nouveau dans le système. Sakh Al Materi, chouchou de la première dame, a pu convaincre le président de la république de la justesse de ses arguments, ce qui a amplement suffi à calmer ses détracteurs.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *