Albert Sasson, nouvel ombudsman au Maroc

D’après des sources bien informées au royaume alaouite, le pouvoir ne va pas s’arrêter en si bon chemin après l’annonce d’une vaste réforme constitutionnelle. Ainsi, la nomination de Mohamed Sebbar comme secrétaire générale du nouveau conseil national des droits de l’homme a surpris plus d’un. Aujourd’hui, le roi se dirige vers la nomination d’Albert Sasson, un juif marocain qui a été conseiller spécial du directeur général de l’UNESCO, à la tête de Diwan Al Madhalim -ombudsman- à la place de Moulay Mohamed Laraki. Cet éminent biologiste, membre de l’Académie Hassan II des Sciences et technologies serait chargé de donner un nouveau souffle à l’institution qui a pour objectif de réduire l’injustice, l’arbitraire et les abus du pouvoir. Il faut dire que dix ans après sa création, l’ombudsman marocain a montré ses limites dans la défense des citoyens. Ce serait également la première fois depuis la nomination d’André Azoulay au poste de conseiller royal il y a une vingtaine d’années, qu’un juif marocain accède à un poste très sensible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *