Alger se paie la tête de Claude Guéant

«Je suis impressionné par la description que m’a faite le ministre de l’Intérieur de tous les textes qui ont été déjà adoptés ou présentés au Parlement». Claude Guéant n’a pas tari d’éloges à propos du processus de réforme engagé en Algérie depuis quelques mois. [onlypaid] Alors que les Algériens peinent à voir un quelconque changement dans le système politique de leur pays, le ministre français de l’Intérieur s’est livré la semaine dernière à Alger à une étrange « danse du ventre » devant les responsables algériens. Le ministre français s’est dit satisfait des réformes entreprises par le gouvernement algérien et qui donneront «un supplément de démocratie» au pays. Ces déclarations ont été abondamment commentées par la presse locale qui a tourné au ridicule Claude Guéant, notamment parce qu’il n’a pas pu rencontrer le président Abdelaziz Bouteflika. Le ministre français de l’Intérieur qui avait demandé à être reçu par le palais El Mouradia, n’a finalement pas eu de réponse et a dû attendre dans sa résidence qu’on l’appelle. En fin de compte, l’officiel français a dû regagner Paris sans que les Algériens n’accèdent à sa requête. « Le plus drôle dans cette affaire, c’est que M. Guéant ne sait pas s’il n’a pas été reçu par Bouteflika parce que ce dernier était malade ou parce qu’il lui signifie son mécontentement contre la France », se demande un diplomate français. [/onlypaid]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *