Algérie. Le wali de Blida rabroue une patiente atteinte du Choléra : « Ne vous approchez pas de moi. N’ouvrez pas la porte »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. DZ Infos 22:39 - août 30, 2018

    Il a entièrement raison, la quarantaine c’est la quarantaine et le choléra c’est extrêmement contagieux, la preuve, ceux qui en sont morts l’ont attrapée par contagion pas par absorption de quoi que ce soit. Que les autres qui se croient au dessus des lois naturelles en prennent de la graine.
    Maintenant, la gestion de la crise, c’est une autre histoire. Le fait est que le gouvernement est parti en vacances en « oubliant » qu’une épidémie de choléra s’était déclarée depuis juillet au Niger, qui fournit le plus grand nombre de nos clandestins à travers la passoire qui nous sert de frontière. Aucun principe de précaution n’a été pris, alors que la Tunisie a sonné le tocsin aussitôt la nouvelle connue.
    Maintenant « ils » disent qu’ils ne savent pas l’origine du choléra, son point de départ vu qu’ils n’ont rien trouvé du côté de l’eau et des fruits et légumes.
    Et bien, la réponse vient d’être donnée par le Directeur de l’hôpital Mustapha qui désigne les migrants nigériens, et tout le monde fait semblant de ne pas avoir entendu, car il ne faut pas froisser nos  » frères  » africains, et tant pis si des Algériens en crèvent. Le choléra n’est pas endémique en Algérie et ne s’attrape pas par les poubelles et autres déchets ménagers. J’aurais accepté une origine locale pour la fièvre typhoïde ou la peste, pas pour le choléra: c’est une maladie importée; tout comme le paludisme qui a resurgi il y a cinq ans à Ghardaïa( faisant des morts ) alors qu’il avait été officiellement déclaré éradiqué par l’OMS depuis des décennies.
    Le gouvernement se fiche royalement de la vie et de la santé des Algériens, les Subsahariens passent avant leurs intérêts fondamentaux