Après seize ans de règne sans partage, l’empire Ali Fassi-Fhri s’écroule

«Enfin… Il était temps », ont soupiré avec soulagement beaucoup de Marocains. Le patron de l’Office nationale de l’Eau et de l’Electricité, le jusque aujourd’hui inamovible Ali Fass-Fihri, vient d’être éconduit par le roi Mohammed VI après un long règne à la tête de deux des offices les plus stratégiques du royaume. Ali Fassi-Fihri qui appartient à une lignée de hauts dignitaires et dont le frère n’est autre que le conseiller royal, Taïeb Fassi-Fihri, a résisté contre vents et marées à tout changement et cela pendant plus de 16 années. Le PDG de l’ONEE qui n’a jamais pu sortir l’office de sa crise et n’a dû son salut qu’au gouvernement de Benkirane qui a renfloué ses caisses et augmenté les tarifs de l’eau et de l’électricité, a fait finalement les frais du Hirak du Rif. Dans les milieux économiques, on n’avait jamais compris le secret derrière la longévité d’un « gestionnaire assez ordinaire et peu visionnaire ». Un avis partagé par ceux qui avaient côtoyé Ali Fassi-Fihri quand il a été à la tête de la Fédération Royale Marocaine de Football où il avait d’ailleurs échoué lamentablement. En tout cas, le départ d’Ali Fassi-Fihri a été largement salué au sein du staff des dirigeants de l’ONEE dont une majorité n’a connu que lui comme patron.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. sammar Hamid 09:19 - octobre 27, 2017

    J´ai cherché pour trouver des publications qui peuevnt émaner de son travail de doctorat. Je n´ai rien trouvé. Un Doctorat en Energétique bizarre…..

    1. sammar Hamid 09:21 - octobre 27, 2017

      J´ai cherché pour trouver des publications qui peuevnt émaner de son travail de doctorat. Je n´ai rien trouvé. Un Doctorat en Energétique bizarre…..Le piston de cette communauté organisée