Arabie Saoudite-Qatar : paix retrouvée

Alors que les dirigeants du Qatar se prévalaient du rôle déterminant joué par la chaîne de télévision Al Jazeera dans l’accomplissement des révolutions tunisienne et égyptienne, le prince du Qatar, Hamad Ben Khalifa Al Thani aurait donné ses ordres pour que les prémisses des révolutions au Bahreïn et à Oman soient passées sous silence. En effet, les autorités du Qatar et d’Arabie Saoudite auraient trouvé un accord pour que les événements qui secouent les deux pays du Golfe soient mis en sourdine aussi bien sur Al Jazeera que sur Al Arabiya. Les deux pays ont finalement trouvé un ennemi commun en la personne du colonel Mouammar Kadhafi, dont le pouvoir vacille sous les coups de boutoirs de la rébellion. Les dirigeants des pays du Golfe n’ont en effet jamais toléré ni les comportements fantasques du guide de la révolution, ni l’arrogance avec laquelle il les traitait. C’est ainsi donc que les deux chaînes de télévision les plus influentes et néanmoins concurrentes du monde arabe se sont complètement consacrées à la couverture des événements qui secouent la Libye, en prenant partie en faveur des insurgés et en tournant au ridicule les interventions de Mouammar Kadhafi. Pour le Qatar, les révolutions sont les bienvenues si elles ne franchissent pas la mer rouge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *