Armées: le Maroc a formé 1.100 officiers étrangers en 2017

Le Maroc continue de mettre son expertise et le savoir-faire de son armée au service des pays alliés.

 Selon des documents de l’administration chargée de la Défense nationale
1.100 officiers étrangers ont suivi des formations dans les écoles militaires marocaines de janvier à septembre. Dans la majorité des cas, il s’agit de stagiaires issus d’armées africaines et arabes, tandis que pas moins de 31.000 soldats marocains de divers grades et corps d’armée ont bénéficié, lors de la même période, de session de formation de base ou de formation continue. Sur un autre registre, le Maroc se dit disposé à renforcer sa coopération militaire avec les pays alliés. Dernier exemple illustrant cette volonté, l’affectation d’attachés militaires marocains dans plusieurs pays, dont deux à Adis-Abeba en Ethiopie et à Abuja la capitale nigériane.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Meztoul 15:33 - décembre 4, 2017

    ces 1100 officiers étrangers formés par les « farces » armées royales, deviendront par la suite des barons de la drogue !!

  2. DZ Infos 19:16 - décembre 4, 2017

    Mais c’est une maladie chez vous, alors parce que l’Algérie ( qui ne se vante jamais de ses actions humanitaires ou sécuritaires en faveur de pays étrangers ) révèle pour la première fois son implication dument chiffrée dans la formation des forces spéciales en Afrique, tout de suite, pouviez pas laisser passer une semaine, il faut que les marocains se la ramènent : » M’sieu, m’sieu, nous aussi, nous aussi, nananère !!
    Pourtant rien n’oblige le maroc à former des militaires africains, au contraire de l’Algérie qui s’y voit réellement contrainte et forcée de par ses frontières communes avec les pays en guerre qu’elle aide pour aider à sa propre sécurité.
    En effet les armées africaines en Afrique je précise nous offrent le lamentable spectacle de soldats sans aucune valeur militaire, qui déguerpissent au premier coup de semonce et se transforment en bande de pillards, massacreurs et violeurs au premier coup d’État ou si la solde vient à manquer. Le maroc lui a la chance d’être loin du Sahel, il n’est pas forcé de former des militaires pour lui éviter d’intervenir en cas de débordements sur ses frontières.
    Oubliez nous, arrêtez de vous mesurer à nous, nous en Algérie on ne parle jamais de vous. Même sur ce site je n’interviens jamais sur les affaires marocaines, je ne le fais que sur l’Algérie.

    1. Dekkaki 01:18 - décembre 5, 2017

      Bien alors tais-toi !