Pourquoi Boussaïd bloque la relance du secteur touristique

Pour les professionnels du secteur touristique, il ne faut pas chercher loin pour trouver celui qui empêche le tourisme marocain de prendre tout son envol. Ils ont dans leur ligne de mire, l’actuel ministre des Finances et ancien ministre du Tourisme, Mohamed Boussaïd qu’ils accusent de s’opposer clairement à certaines mesures comprises dans la Vision 2020, signé en 2010 devant le roi Mohammed VI. Parmi les projets bloqués figurent notamment les Agences de développement touristiques qui ont pour principales missions de suivre l’exécution des feuilles de route régionales, de développer l’attractivité des destinations et de piloter les projets stratégiques pour garantir l’efficacité de leur exécution. Aux sollicitations de l’ancien chef du gouvernement Abdelilah Benkirane pressé par les professionnels, Mohamed Bousaïd avait répondu par écrit que ces Agences de développement n’avaient pas « leur place dans la vision » de l’Etat et constitueraient « un poids le budget ».

Sur un autre sujet, le ministre des Finances s’est également montré très réticent. Il s’agit de la création de la Haute autorité du tourisme. Une instance public-privée associant les régions, et qui aura pour mission de garantir la cohérence des stratégies nationale et régionales, de coordonner, suivre, et évaluer leurs mises en œuvre. Là aussi, Mohamed Boussaïd a opposé un véto net et catégorique.

Aujourd’hui, les professionnels du tourisme se demandent s’il s’agit juste d’un différend qui opposait le ministre des Finances à l’ancien chef du gouvernement et qui se résorbera dans les mois à venir où bien d’un règlement de compte entre l’argentier du royaume et certains professionnels ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *