Comment l’Arabie Saoudite et les Emirats veulent punir le Maroc

La crise sourde qui fait rage entre le Maroc d’un côté et l’Arabie Saoudite et les Emirats d’un autre, revêt de plus en plus un caractère économique. Les chiffres de l’Office des changes marocain révèlent une chute brutale des investissements directs de ces deux pays du Golfe au royaume chérifien. Ainsi, les investissements saoudiens ont baissé pour la quatrième année consécutive, ce qui équivaut à une baisse de 68,5 % entre 2014 et 2018. Il sont passés, d’après l’Office des changes de près de 350 millions de dollars en 2014 à moins de 50 millions de dollars en 2018. Ces quatre années ont coïncidé avec la mainmise de prince Mohamed Ben Salmane sur tous les leviers de pouvoir à Riyad.

Les investissements émiratis ont également connu en 2018 une baisse de 41,4 % par rapport à 2015. Jadis érigé comme modèle de coopération inter-arabe, les relations économiques entre Rabat et Abou Dhabi souffrent de la tiédeur des rapports diplomatiques ente le deux pays qui subsistent depuis plus d’une année.

Pour sa part, le Qatar a quant à lui vu ses investissements s’améliorer de 68 % et ont dépassé en 2018, 100 millions de dollars. La lune de miel diplomatique entre Doha et Rabat a un impact positif sur les investissements de ce pays dans le royaume du Maroc.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Mansour Essaïh 14:54 - mai 28, 2019

    Ces … (par respect à ce moi béni et aux lecteurs), je dis simplement: ces gens ignorent tout de l’histoire des marocains qui ce sont libérés de leur joug depuis 12 et un tiers de siècles. Jamais les marocains ne céderont leur liberté contre tout le pétrole et le gaz du golf arabo-persique. Qu’ils se le mettent définitivement dans leurs boites à jugeote.

    Une seule chose me tracasse et que je voudrais voir définitivement réglée. Pourquoi, après le retrait du Maroc de la  »Coalition » arabe contre le peuple yéménite frère et à chacune des interventions tendancieuses et biaisées du porte parole de la coalition saoudo-émitatie , le cameraman tient absolument à montrer le drapeau marocain à l’arrière-plan de la scène?

    J’implore nos décideurs pour officialiser notre retrait de cette situation aberrante que des voix, même anti-yéménite, commencent à dénoncer. Le peuple yéménite frère n’en sera, malgré tout, que reconnaissant.

    1. Aziz Ihamda 02:21 - juin 2, 2019

      Le maroc a retirés ces trouprs militaire par a port zux vote de la coupe du monde que l’Arabie saoudite a voter pour les usa le maroc doivent suivre lalgerie dans sont diplomatie extérieures normalement aucun soldat marocain ne sort pas de sont teretoire pour un autre guere qui n’est pas le tien

  2. Youssef 10:34 - mai 29, 2019

    Comment ca se fait que les editeurs de ce site, manquaient
    Au rendez vous de ce tournant historique dans la vie politique
    De l Europe ,
    Qui a donne un coup d eponge a la democratie au profit du populisme radical et xenophobe ??

  3. HafidFassi Fihri 20:23 - mai 30, 2019

    Beau travail

  4. Marouan 15:17 - mai 31, 2019

    Et là se pose la question, et ce qu’un journaliste à le droit d’interpréter des chiffres économique d’une façon si simpliste.
    Et si on compare la baisse des investissements étrangers saoudiens au Maroc au autres pays voisins ? , n’est ce pas liée a la chute des prix du pétrole et au nouvelles stratégies économique de économique vis à vis leur investissement à l’étranger ? …
    Des chiffres ont plus de poids quand ils sont accompagnés d’un appuie d’un derrière