Comment le fisc américain va traquer quelque 70 000 maroco-américains

La loi FATCA qui vise à lutter contre l’évasion fiscale des citoyens et résidents américains détenant des actifs financiers en dehors des États-Unis vient d’entrer en vigueur au royaume du Maroc. Désormais, toutes institutions financières, banques et assurances marocaines vont être dans l’obligation de tenir informé le fisc américain de la situation des comptes de leurs clients ouverts avant le 1er juillet 2014. Sont concernés les comptes supérieurs à  50 000 dollars pour les personnes physiques et 250 000 dollars pour les personnes morales détenant un passeport américain, une Green Card et même un abonnement actif d’un téléphone portable ou fixe. La patrouille du « sheriff » américain vise donc les citoyens américains vivant au Maroc, les binationaux et les résidents marocains aux Etats-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *