Comment le joueur de football Mohammed Ihattaren a ridiculisé Fouzi Lekjaâ

Depuis quelques mois, les supporters marocains de football ont les yeux rivés sur un prodige d’origine marocaine qui joue pour le club hollandais du PSV. Mohamed Ihattaren, né aux Pays-Bas de parents marocains, est une vraie pépite encensée à l’unanimité par les la presse sportive néerlandaise. Le joueur a fait ses classes au sein des catégories jeunes de l’équipe nationale hollandaise. Qu’à cela ne tienne. Le président de la Fédération Marocaine de Football, qui vole d’un échec à un autre, s’obstine à le faire jouer pour l’équipe nationale du Maroc. Et pour cela, il ne regarde pas à la dépense. L’homme fort du football chérifien veut faire oublier aux supporters le fiasco de la Coupe du monde 2018 en Russie et la déconfiture de la Coupe d’Afrique 2019 en Egypte.

En octobre dernier, le président de la FRMF envoie aux Pays-Bas une délégation composée de Tarik Najem, secrétaire général de la fédération, et des anciens internationaux Noureddine Naybet et Aziz Bouderbala pour soutenir Mohamed Ihattaren qui venait de perdre son père d’un cancer. A l’époque, personne n’ose critiquer ce geste « calculé » qui n’a rien à voir avec les prérogatives de la fédération marocaine de football. Le tout-puissant président de la FRMF ne s’arrête pas en si bon chemin. Il décide de prendre en charge le rapatriement et l’inhumation au Maroc du corps du père d’Ihattaren. Et Fouzi Lekjaâ embarque avec lui dans cette « funèbre » opération de séduction, un haut représentant de l’Etat en la personne du gouverneur d’Al Hoceima, Farid Chourak. En l’espace de quelques jours, la FRMF se substitue au ministère en charge des Marocains résidents à l’étranger, de la Fondation Hassan II pour le RME et du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger.

Cela dit, la démarche intéressée et peu délicate de Fouzi Lekjaâ n’a échappé ni aux observateurs ni à la famille « endeuillée » de Mohamed Ihattaren. Ce dernier, avec l’appui de sa mère, vient de rejeter catégoriquement l’offre du président de la FRMF, en optant pour l’équipe nationale des Pays-Bas. Un énorme camouflet à la politique erratique des dirigeants du football marocain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Omar 13:46 - novembre 4, 2019

    Et alors.
    Lakjaa a au moins le mérite d’essayer er resssayer malgré les pseudos échec que vous dites.

  2. Azzeeddine 16:32 - novembre 4, 2019

    Il n’a ridiculisé personne, il a fait son choix et il faut le respecter.
    Il a été formé en hollande et je trouve logique qu’il contribue pour le sport du pays qui a pris soin de lui
    En tout et pour tout ça reste un sport et le sport est avant tout le fair play et le respect, donc arretons de diaboliser et de politiser des choses qui ne meritent pas. Quant aux tabloids et les torchons qui se disent newspapers, ils ont du pain sur le plancher, ils vont en faire une affaire d’etat, et c’est ridicule.
    Personnellement je souhaite à ce jeune un bon avenir au sein de l’equipe nationale hollandaise.

  3. Banit 23:15 - novembre 5, 2019

    Galveli, c’est toi le ridicule. Ton article est à vomir