Comment les pilotes de lignes de la Royal Air Maroc veulent saigner à blanc la compagnie nationale marocaine

Au moment où les Marocains, dans leur plus grande majorité, ont fait preuve d’un énorme élan de solidarité face aux effets dévastateurs du coronavirus, les pilotes de ligne de la RAM ont préféré continuer à chanter leur propre sérénade. Ainsi, alors que le management de la compagnie marocaine, dont la totalité des avions sont cloués au sol depuis quinze jours, a demandé d’opérer une ponction allant de 10 à 30 % sur les salaires de ses employés en guise de prêt remboursable dès la reprise des activités, seuls les pilotes de lignes se sont braqués contre cette mesure.

Les 600 pilotes de lignes de la Royal Air Maroc, qui touchent entre 130 milles et 180 milles dirhams nets par mois soit environ 60 fois le smig au royaume chérifien, ont refusé cette mesure du management qui vise, en cette période de grave crise, à continuer d’assurer les charges de fonctionnement de l’entreprise. Dans un courrier adressé à la direction générale de la RAM, les pilotes ont exigé de toucher la totalité de leurs émoluments sans aucun changement. Une position qui a étonné en ces temps difficiles pour l’économie marocaine. Les pilotes de ligne, une caste privilégiée et qui a toujours su tenir la compagnie en otage, ont démontré par ce « comportement irresponsable » une très grande insouciance pouvant causer la mort de la poule qui leur pond des œufs d’or.

D’ailleurs, des voix commencent à s’élever au sein du landernau économique marocain pour exiger la fin des privilèges au sein de la RAM. « Il est temps de procéder à une grande opération d’assainissement pour sauver le pavillon chérifien », affirme sans ambages un ancien dirigeant de la RAM.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. امين نزيه 22:48 - mars 29, 2020

    Bonjour,
    Selon ce qui a été publié au sujet de la société ram, Votre article démontre simplement deux choses :
    1. Soit vous n’avez strictement rien compris à ce que demande, le personnel RAM pas uniquement les pilotes, voir dans ce cadre aussi le communiqué du syndicat UMT et auquel cas il faudrait revoir votre copie et réétudier ce qui s’y dit.

    2. Soit vous vous en foutez des vrais problèmes de la compagnie nationale et vous avez vendu votre plume pour quelques milliers de dh de publicité et autre.

    Dans les deux cas vous ne faites point honneur à votre métier et votre profession.

    Libre à vous de publier ce commentaire, qui semble être l’unique, et cela est la preuve que je serai parmi les rares de vos lecteurs.
    Ce qui signifie que votre place dur l’échiquier national est quasiment inutile. Votre point n’est pas de taper sur des gens mais d’étudier, d’étudier et d’analyser les problèmes que vivent les différents secteurs économiques, traiter des informations de manière juste et responsable.
    A vous d’y méditer.

    http://www.maghreb-intelligence.com/comment-les-pilotes-de-lignes-de-la-royal-air-maroc-veulent-saigner-a-blanc-la-compagnie-nationale-marocaine/

  2. Mameri 17:27 - avril 1, 2020

    Avant de dire quoique ce soit je veux signale la différence entre solidarité et sacrifice le premier signifie la contribution ou la participation collective pour aider financierement et par n’importe quel moyen dans le bute de sortir d’un problème dont l’état se trouve dans l’incapacité seule de le résoudre cette action de solidarité n’est pas une obligation et ne sera suivie d’aucune sanction de la part des autorités elle est réalisée avec une liberté abslu pour chaque acteur qui veux volontairement et avec son propre gré aide voila pour le sacrifice ce mot apparaît dans le cas ou un état se trouve dans une situation intenable et difficile se qui l’incite à sensibiliser le peuple et le convaincre sans l’oblide à faire un sacrifice par une contribution financière ou une aide par toutes sorte de moyens la aussi je tire un tre sur la liberté des acteurs dans la vague d’aide qu’ils veulent donne .
    Mais dans certain cas plus grave l’état peu faire pression sur son peuple sans faire recours à la violence sinon sa sera une dictature de façon rationnelle et civique avec des explications qui montre et qui illustrent la necessite de contribution mais dans un pays démocratique on ne peu oblige un citoyen à donner une aide imperativement sinon on touche à sa liberte et par conséquence se genre de comportement peu faire naître une incompréhension entre le peuple et son autorite gouvernementale

  3. Mongitan 00:59 - avril 12, 2020

    Vous avez tout dit Mr Mohamed Foulahi. Ces pilotes de lignes ne sont plus dignes de confiance, ils ont déçu le peuple marocain. C’est dans les moments difficiles que l’ont doit se serrer les coudes, eux n’ont pensé qu’à leurs petites personnes et à leurs avantages. Le Covid-19 ne choisi pas messieurs les pilotes, et personne n’est épargné. Restez bien confinés dans vos villas de luxe en attendant de recevoir vos sous à la fin du mois. Quelle bassesse !

  4. lamia 20:01 - avril 29, 2020

    j’espère qu’on vous a bien payé pour cet article…

  5. Zakaria 21:31 - avril 29, 2020

    Vous annoncez ce beau discours qui fait rêver..:

    « (Avant Propos)
    Maghreb Intelligence.com est une revue en ligne d’informations spécialisées dans la sécurité, la diplomatie, la géopolitique et l’intelligence économique des pays du Maghreb.

    Maghreb-intelligence vous ramène dans les coulisses des pouvoirs en place, vous relate les dessous des prises de décision et vous aide à décoder les jeux d’acteur et identifier les sources des conflits.

    Maghreb Intelligence.com livre à ses lecteurs la primeur des relations franco-maghrébines, pour les aider à saisir la complexité des pouvoirs maghrébins et les implications des relations euromaghrébines. »

    Vu que vous ne représentez absolument rien du tout de ce que vous avancez, soit vous avez mentis au moment de faire cette belle description copier/coller de votre revue ( ce n’est pas bien), soit vous portez très très bas votre plume louée.

    Si vous soutenez une organisation qui annonce son incapacité a payer ses collaborateurs une semaine après l’annonce de l’arrêt partiel de son activité, c’est que vous soutenez une gestion hasardeuse d’un joyeux national et africain, peut être que c’est par manque d’esprit d’analyse ou plutôt pour des motivations financières ou personnelles très très minable.

    En lisant cet article, je lis plus un discours de haine personnelle, ces pilotes ce sont des gens qu’on respecte, qui ont fait des etudes très poussées au moment ou tu étais entrain de jouer au billard, ce sont des personnes qui nous représentent partout dans le monde en levant le nom du Royaume Chérifien très haut partout ou tu rêve d y aller grace a ton minable article, ton article qui montre le niveau bas de la belle partie de notre chère presse qui est sensé élevé le débat et soulever les vrais problèmes, excuse moi mais tu porte tres tres mal ton métier que je ne respecte pas après ce que j’ai lu, en même temps, je ne veux pas faire partie de ces pauvres qui nous porte haut alors que tu nous rabaisse.
    J’ai pitié pour ton cerveau

    Au debut j’ai parlé du copier/coller tout simplement parce une personne comme toi ne peut pas etre à l’origine d’un discours aussi noble que celui qui représente votre « avant propos  »

    Je suis certain que ca ne va rien changer pour toi, pour la simple raison que tu … tu vas pas comprendre…