Compte à rebours pour Bachar Al Assad

Ce n’est plus à une désobéissance civile et à des manifestations pacifiques que le régime du président syrien Bachar Al Assad fait désormais face, mais à une véritable guérilla organisée. En effet, depuis une dizaine de jours les accrochages meurtriers se multiplient entre les soldats gouvernementaux et des soldats déserteurs.[onlypaid] D’après des responsables militaires turcs à Ankara, on ne peut plus parler de soldats déserteurs, mais de rebelles de plus en plus organisés et de mieux en mieux armés. Toujours d’après les mêmes sources, l’armée de Bachar Al Assad fait face à des actions ciblées sur les frontières turques, libanaises et jordaniennes. Des opérations contre les forces de l’ordre, les Chabihas et les Moukhabarates ont également eu lieu dans la banlieue de Damas et même dans certains quartiers de la capitale. D’autre part, des rapports des services occidentaux font état de grandes difficultés financières que connait aujourd’hui le régime baathiste. Le gouvernement de Bachar Al Assad a du mal à payer les fonctionnaires et les soldats dans les délais. En plus, de nombreux hauts responsables militaires syriens commencent à grincer des dents. Ils disent ne pas pouvoir maintenir leurs troupes dans un état de guerre pendant plusieurs mois de suite sans permissions, ni rotations. Cela fait 9 mois que l’armée syrienne et les forces de sécurité sont sur le pied de guerre sans relâche. Ce qui a engendré lassitude et fatigue au sein de la troupe. « Les choses ne peuvent plus continuer comme ça, même avec l’aide des brigades iraniennes des pasdarans et des combattants du Hezbollah », affirme un député libanais. Il semblerait que la fin du régime Bachar Al Assad est pour bientôt. « Nous aurons plein de surprises d’ici quelques mois. Beaucoup de choses sont en train de changer au sein même du régime », conclut ce même député, jadis proche du Baath.   [/onlypaid]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *