Crise entre Rabat et Madrid : L’ex-juge espagnol Baltasar Garzón traque trois militaires marocains

José Luis Calama, juge à l’Audience nationale, plus haute instance judiciaire en Espagne, vient de lancer des mandats d’arrêt contre trois militaires marocains. Les trois militaires, appartenant au corps de la Marine royale et dont un commandant, sont poursuivis après une intervention en pleine mer, en 2013, qui s’est soldée par la mort de deux jeunes habitants de Ceuta.

Cette affaire a été évoquée et classée à maintes reprises, la responsabilité des militaires marocains ayant été impossible à établir. Elle est revenue à la surface avec l’intervention de l’ex-juge antiterroriste Baltasar Garzón qui se trouve à la tête du cabinet d’avocats Llocad. Cette affaire risque de faire beaucoup de bruit entre Rabat et Madrid.

Pour le moment, côté marocain, aucun commentaire officiel n’a été formulé. Au moment des faits, les trois militaires marocains étaient en poste à la base navale de Ksar Seghir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *