DGST : les services secrets marocains s’ouvrent à la presse internationale

C’est une première dans les annales des services de renseignements marocains. La Direction générale de la surveillance du territoire, qui vient de se doter d’un centre de formation ultramoderne, a ouvert ses portes à François Soudan, directeur de la rédaction du magazine Jeune Afrique, qui rapporte beaucoup d’anecdotes dans son reportage. Ainsi, apprend-on par exemple que le personnel de la DGST se compose de quelque 7000 agents, dont 300 hommes chargés des interventions à haut risque. Sur le patron des services secrets marocains, Abdellatif Hammouchi, on apprend qu’il est âgé de 52 ans, qu’il a une formation de juriste et qu’il a fait tout sa carrière au sein de cette institution. Professionnel aguerri et fin connaisseur des réseaux jihadistes, Abdellatif Hammouchi jouit, selon Jeune Afrique, d’un grand prestige auprès de ses homologues européens et américains, au point que Patrick Calvar, patron de la DGSI, les services français de sécurité intérieur, lui avait servi un très reconnaissant « tu as sauvé la France », au lendemain des attentats de Paris de novembre 2015. Côté jardin, on sait enfin que l’homme qui dirige la DGTS depuis 2005 et la DGSN depuis 2015, n’a pas pris de vacances depuis vingt ans et s’abstient de toute vie mondaine. Une vie de haut commis de l’Etat dédiée, entre autres missions, à la lutte contre le terrorisme et au grand banditisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Hadjeb 18:03 - mai 28, 2018

    Quand c’est un journal marocain qui rapporte cette information ça devient de l’intox pour bousculer l’Algerie

    1. Beldjilali 12:11 - mai 29, 2018

      Soudan est soudoyé. Il se peut même qu’il soit un agent de Hammouchi…

  2. brahma 07:34 - mai 29, 2018

    C’est pour cette raison que le Cannabis voyage par Jet et par Pipeline en traversant même les frontières sans parler des livraisons par semi-remorque vers les pays du Sud via guergaret, le Nord avec des Bateaux de plaisances boures a ras le bord. Alors sur le front Est c’est la bérézina tous les moyens son bon : a dos d’ânes, chameau, tunnel,jets de pierres, engins téléguidés ,animaux téléguidés et bref, une autoroute de la la royale cannabis. Un vrais travail d’expert en cachotteries.