En raison du manque de gasoil, des marchandises algériennes bloquées à la frontière mauritanienne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Moh35 01:13 - mai 20, 2020

    Fin du narcoterrorisle franco-israelien et de la merguez du makhzen André Azoulay. 😉

    1. Sarim 03:24 - mai 21, 2020

      Ton pays est en faillite et tu parles du Maroc 😁
      Vous avez même plus de carburant 😁

  2. TheAyoub 21:52 - mai 20, 2020

    Pourquoi ils parlent du Maroc? On pose vraiment problème pour cette Algérie.

  3. Mansour Essaïh 20:51 - mai 21, 2020

    Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond chez Moh. Ou bien, il n’a pas eu sa ration d’un sac de semoule et d’un demi-litre de lait en poudre, ou bien il est terriblement en manque de la poudre blanche monopolisée par El Bouchi (entendez le ‘’boucher’’ ; les colonialismes successifs ont complètement chamboulé la culture locale à tel point que Moh a perdu sa langue maternelle) avec l’aide rémunérée des ex-caporaux de lalijou (La Légion étrangère créée pour enrôler sous le tricolore les ‘’deuziem franciss, les harkis et le félons dzaïris de tout acabit) ainsi qu’avec la complicité des fils à papa dont, sauf votre respect, Tab…Junior sauvé par le gong et d’autres avortons des hauts fonctionnaires de l’état qui jouent, en même temps, le rôle de dealers et de consommateurs.

    Allah yehfadh (Qu’Allah nous préserve), tout est brouillé dans sa tête : les narcotiques, les français, les israéliens, les merguez, le makhzen et que sais-je encore !

    Celui qui arrive à déchiffrer ce qui se passe dans la petite cervelle de Moh, je lui devrai un DZD qui n’a d’équivalent dans le monde que le dollar du Zimbabwé en banqueroute tout comme langiri franciss. Mais celui qui accepte mon pari, n’aura gagné que du vent. Le Dzaïr Dinar ou DZD qui coûtait en 1970 1.025 de nos Dirhams, n’en coûte en mai 2020 que 0.0766.

    Une vraie monnaie de singe qui a perdu 93% de sa valeur initiale. A la fin de cette année, Moh sera obligé de transporter ses dinars dans une brouette pour aller s’acheter un demi-litre de lait chez son épicier du coin ! Un peu de respect Moh pour ceux qui sont beaucoup, beaucoup, beaucoup meilleurs que toi !

    Mes respects aux hirakistes et vivement la fin du covid19.

  4. telemaque 15:21 - mai 27, 2020

    pour NMOH35 ADDAR LAKBIRA DI BAL3ABBAS / je pense que t as bien ouvert tes oreilles quad ces braves camionneurs disent repetent que l Algerie est en retard de 40ans par rapport a un Maroc et Marocains que tu haies tout simplement parce qu ils ressemblent aux fourmis rouges qui travaillent 24 sur 24 et qui s y frotte se pique car dangereux et tueurs meme . Les Colons vous ont vraiment trompe quand ils repetaient a tes ancetres que les Tunisiens sont des femmelettes les Lybiens et mauritaniens des nomades , les Marcains des bergers et les AAAAAlgeriens Francais de vrais guerriers: yaaaaommatan da7ikat 3aliha alomamo

    1. Moh35 18:41 - mai 27, 2020

      Tu n’es qu’un esprit malade. Je ne peux rien faire pour toi. Tu es plein de haine.
      Les mecs comme toi font partie du passé et sont voués à disparaître avec leurs maîtres du makhzen. 🤫🤭😉
      40 ans de retards…moi je dirais 53 ans.

    2. Mansour Essaïh 00:47 - mai 28, 2020

      Une constatation très intéressante que je voudrais partager avec les lecteurs : Si vous voulez dénicher un harki local, décrivez avec le maximum d’objectivité la situation économique désastreuse de son pays.

      Un harki, de père en fils, refuse de voir la réalité amère dans laquelle il vit et, tant que la rente dont il bénéficie n’est pas encore coupée, il continue à voir dans le régime mafieux des autres harkis, des ex-caporaux de Lalijou et autres deuziam franciss aux commandes, la mamma mafiosa qui le nourrit au biberon du liquide noir maléfique et qui enivre ses sens avec le méthane de malheur.

      Une autre constatation : le harki préfère avoir la langue coupée que de parler du HIRAK béni qui est en train de creuser la tombe du régime stalinien imposé au peuple algérien par la ؏îssaba d’Oujda et ses successeurs et qui, en même temps, est en train de poser les premières pierres d’une nouvelle Algérie.

      Mes hommages aux femmes et aux hommes du HIRAK. Mes hommages, aussi, aux prisonniers algériens du HIRAK et de la liberté et vivement la fin du Covid19 pour mettre fin au Covid19-62/20-20.

  5. telemaque 15:26 - mai 28, 2020

    AAAANAMOH ? Rahi le bateau est en train de chavirer, alors prepares ton gilet yassanbak surtout toi qui ne sais que bouffer comme un porc; aw 7a9rabbi ghi zablat 3la yammat yammak